in

Il faut manger les bébés pour lutter contre le changement climatique d’après cette femme

manger les bébés

Cette supporter de la candidate à la présidence des États-Unis demande qu’il faut manger les bébés pour lutter contre le changement climatique .

Dans une vidéo qui est devenu viral sur toutes les plateformes de médias sociaux, une femme lors d’une séance publique à Corona, dans le Queens, la nuit dernière, et a insisté sur le fait que son «Green New Deal» n’était pas suffisant. et qu’au lieu de cela « nous devons manger les bébés » pour arrêter le changement climatique .

Au cours de la confrontation, la femme,  a insisté sur le fait que même si elle était une grande fan d’AOC, elle avait le sentiment que ses propositions de lutte contre le changement climatique n’étaient pas pertinent.

L’hystérie climatique rend les gens fous. Greta Thunberg exige que nous paniquions: voilà le résultat !

La seule mesure suffisamment radicale pour faire une différence, insista la femme, consisterait à empêcher toute l’humanité de se reproduire et à « manger » les bébés au lieu de les élever.

« J’aime que vous souteniez le Green New Deal mais cela ne résoudra pas le problème assez rapidement. Je pense que votre prochain slogan doit être : » nous devons manger les bébés « … il y a trop de CO2! »

« Même si nous bombardions la Russie, ce n’est pas suffisant », at-elle poursuivi. « Il y a trop de gens, trop de pollution. »

À un moment donné, la femme a enlevé son manteau pour révéler un t-shirt portant la phrase: « Sauvez la planète, mangez les bébés. »

Au moment où elle a eu le temps de répondre, une fureur s’était emparée de la pièce. AOC a répondu qu’il nous restait « plus que quelques mois » pour résoudre la crise climatique (« bien que nous devions atteindre le zéro net dans quelques années ») et que « nous devons tous comprendre qu’il existe de nombreuses solutions on a. »

Beaucoup ont critiqué AOC pour ne pas se précipiter pour réprimander la femme. Même Tucker Carlson n’a pas pu s’empêcher de tirer contre AOC lors du spectacle de la nuit dernière.

Danièle Obono dépose un amendement visant à supprimer la mention du sexe à l’état civil

Le témoignage d’un ex-salarié de Lubrizol : « Il aurait fallu évacuer la ville »