iran
in

L’Iran est prêt à « une guerre totale » contre les Etats-Unis

Nous sommes prêts pour une guerre « totale »: l’Iran répond aux accusations américaines.

Après l’attaque, revendiquée par les Houthis, contre deux exploitations pétrolières saoudiennes, les Etats-Unis ont accusé l’Iran d’être à la manœuvre. La République islamique a fermement démenti alors que la tension grimpe entre les deux nations.

L’Iran a qualifié, ce 15 septembre, d’«insensées» les accusations du secrétaire d’Etat américain Mike Pompeo, tenant la République islamique pour responsable d’une attaque de drones contre des installations pétrolières saoudiennes revendiquée par des rebelles yéménites soutenus par l’Iran.

« Les accusations US contre Téhéran après l’attaque de drones sont un prétexte pour exercer des représailles »

d’un autre côté un haut responsable militaire iranien a averti dimanche que Téhéran était prêt à une guerre totale contre les Etats-Unis soulignant que son pays était capable de tirer des missiles avancés contre des bases et des porte-avions américains dans un rayon de plus de 2 000 kilomètres.

« Tout le monde devrait savoir que toutes les bases américaines ainsi que leurs porte-avions situés dans un rayon de 2.000 kilomètres sont à portée de nos missiles », a déclaré le général de brigade Amir Ali Hajizadeh, commandant de la Force aérospatiale de l’Armée des Gardiens de la Révolution islamique, cité dimanche par l’agence de presse semi-officielle Tasnim.

« L’Iran a toujours été prêt à une guerre totale », a-t-il ajouté, sans faire directement référence aux attaques en Arabie saoudite.

Le ministère iranien des Affaires étrangères a également rejeté les accusations américaines comme « dénuées de sens », suggérant qu’elles étaient « un prétexte » pour exercer des représailles contre Téhéran.

« De telles accusations et remarques stériles et aveugles sont incompréhensibles et dépourvues de sens », a déclaré dimanche le porte-parole du ministère, Abbas Moussavi, cité dans un communiqué.

A Lire aussi :

Le prix du baril de pétrole à 100 $ ?Pompeo accuse l’Iran des attaques contre des sites pétroliers saoudiens.