in

Iran : Le drapeau rouge, évoquant la vengeance, a été hissé sur la mosquée de Jamkaran.

Tandis que les funérailles se poursuivent en parallèle à de nouvelles menaces lancées par Donald Trump, Téhéran n’entend pas rester sans réaction.

A titre symbolique, le 4 janvier, la télévision iranienne a diffusé des images montrant un drapeau rouge, évoquant la vengeance, être hissé sur la mosquée de Jamkaran, l’un des lieux saints du chiisme.

Que signifie ce drapeau ?

Le drapeau porte l’inscription (arabe) « Ya la-Tharat al-Hussein » qu’on pourrait traduire en français par « Ô vous qui cherchez à venger Hussein ».

Pour rappel, l’imam Hussein, petit-fils de Mahomet, est l’une des figures saintes les plus vénérées dans l’islam chiite, où il incarne la Justice. Il a été tué à la bataille de Kerbala (aujourd’hui en Irak) en 680 par les troupes du calife Yazid.

Cette bataille et le « martyre » d’Hussein est l’élément fondateur du chiisme, et marque la scission définitive de ce courant d’avec le sunnisme.

L’Imam caché est le dernier des douze imams reconnus dans le chiisme duodécimain, religion d’Etat en Iran depuis le début du XVIe siècle. Pour les croyants, il doit revenir à la fin des temps, accompagné de Jésus Christ, pour instaurer un règne de justice éternelle.

Selon certaines traditions chiites iraniennes, le « Ya la-Tharat al-Hussein » doit servir de cri de ralliement à ses partisans lors de sa réapparition.

Combien de temps ce drapeau restera-t-il au sommet du dôme ?

Le drapeau devrait rester hissé « un certain temps », sans préciser à quelle date précisément l’étendard pourrait être enlenvé.

Comments

0 comments

Téhéran face à un dilemme stratégique : riposter et faire totalement le jeu d’Israël ou ne pas riposter et paraître comme faible et donc condamné

L’Irak vote pour l’expulsion des troupes US alors que les députés iraniens chantent « Mort à l’Amérique »