Jacques Attali parle de l’implantation d’une puce reçue « volontairement ou sans le savoir »

Sur Public Sénat dans l’émission Conversation d’avenirs, face à la journaliste Stéphanie Bonvicini, Jacques Attali, dans une vidéo du 8 novembre 2008, nous dévoilait le projet de ses copains avec la puce RFID (radio-identification). Une phrase a particulièrement attiré notre attention concernant le consentement éclairé des êtres humains.

Une notion rejetée d’un revers de la main par l’homme de l’ombre des présidents depuis Mitterrand : « On peut imaginer que chaque individu accepte volontairement ou sans le savoir, une puce en lui qui contiendrait toute une série d’informations le concernant. »

Version longue :

Source 

Leave a Reply
  1. Dès 1979/80/81 Etc il l’avait écrit dans ces livres tout le programme des europeistes Mondialistes transhumanistes MORTIFÈRES…
    Ces confèrences à l’ENA puis en Polytechnique pour former ces nouveaux soldats politiques, comme toutes nos élites depuis Mitterrand…. Il les a façonnés jouant sur leur Ego…. Contre le peuple, chaque pays, enfin surtout ceux de l’Europe ont leur conseillé mortifère qu’on peut nommer l’Etat Profond… Les propagandes fonctionnent grâce aux médias et l’information sur la toile…
    Le Général de GAULLE à refusé d’accepter cette Europe MORTIFÈRE car dans leur plan la FRANCE ne doit plus exister ainsi que ces pays voisins….
    Les grands richissimes de ce monde sont l’ETAT profond, il y a quelques siècles disons depuis l’antiquité, les Richissimes ce sont organisés pour créer leur « secte » dont leur plus hautes élites ont formé le haut degré satanique…. Rappelez-vous la dame Poison sous LOUIS XIV…. Etc etc… C’est malheureusement identique en ce XXI ème Siècle et peut se faire à grande échelle grâce aux nouvelles technologies qui endorment les peuples… AMEN…

Laisser un commentaire

Avatar

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pr. Christian Perronne : Victime de CENSURE sanitaire

Canada: l’agence de santé a traqué la localisation de 33 millions de personnes durant le confinement