« Je suis censurée pour avoir dit des vérités interdites » : Ségolène Royal ne digère pas son éviction de BFMTV

Pour la première fois depuis l’annonce de son éviction de BFM TV après ses propos sur l’Ukraine, Ségolène Royal réagit cet après-midi dans un tweet et elle s’en prend directement à Marc-Olivier Fogiel, le patron de la chaîne : « #FogielMarcO Ainsi donc je suis censurée de #BFMTV pour avoir dit des vérités interdites et, crime encore + grave, avoir accepté une autre chaîne TV pour en parler. Autoritarisme bizarre pour tout média censé respecter la liberté d’expression et d’opinion. Merci à tous les soutiens. »

Des propos qui ont provoqué une vague de réactions sur les réseaux sociaux, et en particuliers de personnes qui regrettent ce qu’ils appellent « une censure » d’opinions divergentes sur BFM. De son côté Fogiel a répondu également sur Twitter : « Vous n’êtes pas censurée. Nous continuerons à vous inviter en revanche nous cessons notre collaboration puisque vous ne tenez pas vos engagements. A bientôt sur notre plateau en tant qu’invitée … »

Le jeudi 1er septembre, Ségolène Royal, chroniqueuse depuis la rentrée sur BFM TV, avait réagi en direct sur l’antenne à un rapport publié par Amnesty international concernant les crimes de guerre des forces russes en Ukraine et notamment le bombardement d’une maternité.

Sur BFMTV, Ségolène Royal avait donc dénoncé ce jour « une propagande de guerre par la peur »:  » S’il y avait eu la moindre victime ou le moindre bébé avec du sang, à l’heure des téléphones portables, on les aurait eus »

Devant le tollé suscité par ses propos, Ségolène Royal a précisé sa pensée quelques jours plus tard en affirmant :

« Je n’ai jamais nié les crimes de guerre et je m’excuse volontiers auprès des victimes si elles l’ont pensé. »

Mais l’affaire ne s’arrête pas là, car on apprend désormais, que Ségolène Royal est virée de son poste de chroniqueuse sur BFM TV. Marc-Olivier Fogiel, invité de « C Médiatique » sur France 5 l’a annoncé en expliquant son choix :

« Une fois cette sortie, particulière, et la polémique qui a suivi, nous lui avions demandé de venir s’en expliquer, de se justifier et de s’excuser. Elle s’était engagée à revenir et elle ne l’a pas fait. Elle l’a fait sur une chaîne concurrente LCI. Elle a planté le rendez-vous dans lequel elle était supposée venir s’expliquer. Nous avons décidé, et j’estime, que le lien de confiance avec Ségolène Royal était rompu. »

Leave a Reply
  1. Elle n’a pas à s’excuser, elle a dit ce qu’elle pensait et c’est contre la pensée officielle des merdias dont BFM WC, merdia à la solde totale du macron et de sa clique … qu’elle traite cela par l’indifférence et le mépris …

  2. Je suis ravi de la voir exclue du gouvernement exclue des merdias et de tous les merdias même si pour une fois et certainement la seule fois de sa vie elle a dit la vérité !!!!

    BFMERDE TV n’est pas un media mais c’est plus un merdia qui n’a jamais fait de l’information mais de la désinformation avec du marketo-journalisme, ce qui veut dire comment vendre l’information mâchée par des journalopes qui sont au service des mega puissants qui contrôlent le système et détruisent notre monde.

Laisser un commentaire

Avatar

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

« Nous ne nous soucions pas de ce que vous pensez : Tout sera régulé ou plafonné à mort »

La Russie interpelle les Etats-Unis sur les laboratoires en Ukraine (VIDEO)