Jean-Marie Bigard
in

[VIDEO] Jean-Marie Bigard : « On oblige le peuple à fermer sa gueule ! »

Philippe Pascot, écrivain, journaliste, auteur du livre « Mensonges d’État » (Max Milo éditions), la Gilet Jaune et auteure Anne-Sophie Bastin et Jean-Marie Bigard, humoriste et acteur, nous parlent de la pièce de théâtre qui raconte l’histoire du combat des rues avec les Gilets Jaunes et les autres luttants et se jouera à Lille le 18 Juin 2020. Ils étaient les invités d’André Bercoff, mardi 17 décembre sur Sud Radio dans son rendez-vous du 12h-13h, « Bercoff dans tous ses états ».

C’est un projet fou qu’une troupe particulière met en place. Une pièce de théâtre « créée par des Gilets Jaunes, pour les Gilets Jaunes, pour mettre en scène les maux des Gilets Jaunes sans être travestis par les médias », présente Anne-Sophie Bastin. Une « vraie pièce de théâtre où chaque acte va raconter une histoire réelle des Gilets Jaunes », continue-t-elle.

Une pièce de théâtre écrite par des Gilets Jaunes

Une pièce de théâtre hors norme « avec 30 actes », annonce Jean-Marie Bigard qui sera sur scène. « L’écriture s’est faite avec de vrais Gilets Jaunes qui racontent leur histoire, encadrés artistiquement par des professionnels », complète Anne-Sophie Bastin. « Les gens ont le droit à un travail professionnel fait par de vrais gens », ajoute Philippe Pascot, troisième homme fort du projet.

« Je pense que ça va emmerder certains », prédit le journaliste auteur de Mensonges d’État. « On veut que la tribune soit la plus large possible, que notre voix soit entendue le plus loin, le plus fort possible », assure Jean-Marie Bigard. Un spectacle interactif avec le public qui sera « très régulièrement sollicité », durant les deux heures de représentation. « Ce sera une fête sensationnelle », assure l’humoriste, à laquelle se joindra la confédération paysanne, Jérôme Rodrigues ou encore Jean Lassalle pour ne citer qu’eux. « Une belle brochette de rebelles sur scène », s’amuse Anne-Sophie Bastin.

Un appel aux dons pour porter ce projet

Pour que tout ce beau monde soit bien au rendez-vous à Lille (Nord), le 18 juin prochain, Anne-Sophie Bastin insiste sur la participation de « tous les Gilets Jaunes et non-Gilets Jaunes pour porter ce projet ». Ils ont créé l’association « Gilet au bout de mes rêves », en référence à la chanson de Jean-Jacques Goldman pour récolter les fonds nécessaires. « Nous agissons avec nos propres fonds, nous ne touchons pas de subventions », assure l’une des porte-paroles des Gilets Jaunes. Pour réaliser un don, l’adresse postale de l’association se trouve au 10 rue Sylvère Verhulst à Lille. À partir de 15 euros, la place est déjà payée pour le spectacle au théâtre Sébastopol.

« C’est une nouvelle forme de combat », s’enthousiasme Philippe Pascot. Pour Jean-Marie Bigard, « ce serait une bénédiction de pouvoir se balader dans toute la France ». Une nécessité pour l’humoriste qui déplore que « le peuple ne décide plus rien pour lui-même, c’est interdit ». 

Lire aussi :

Bigard : Il faut « refaire une révolution » pour abolir « les privilèges »

Sudradio