Jocelyne Chassard connue pour avoir crié « Macron décapitation, Macron explosion » a été condamnée hier à 3 mois de prison avec sursis pour « menace de mort »

Jugée ce lundi 28 mars pour menaces de mort à l’encontre d’Emmanuel Macron devant le tribunal de Châlons-en-Champagne, est condamnée à trois mois de prison avec sursis. Jocelyne Chassard avait proféré ces menaces durant une manifestation de gilets jaunes à Paris en septembre 2020. La scène avait été filmée et avait fait le tour des réseaux sociaux.

Sur les images, on y voit Jocelyne Chassard hurler : « Macron destitution, Macron décapitation, Macron explosion !« .

Elle est poursuivie car la justice considère qu’il s’agit de menaces de mort à l’encontre du président de la République. Pour la Marnaise, il ne s’agit pas du tout d’une menace de mort mais d’un slogan historico-politique : une référence au jugement, puis à l’exécution de Louis XVI en 1793.

Jocelyne Chassard affirme qu’elle ne visait pas l’homme, mais la fonction d’Emmanuel Macron, qu’elle considère comme un dictateur et destructeur de la République française.

  1. et oui ou est la liberté d’expression ?d être pour remettre la guillotine en service pour les crimes contre l’humanité ,

Moins cons que les médias mainstream : 52 % des Français sont pro-Russes

[VIDÉO]“Une élection truquée de A à Z” : Nicolas Dupont-Aignan ne mâche pas ses mots chez Yves Calvi