Julian Assange est enfin libre après un accord de plaider coupable avec la justice américaine

WikiLeaks a annoncé que son fondateur était «libre» et avait quitté le 24 juin la Grande-Bretagne à bord d’un avion après avoir négocié un accord de plaider coupable avec la justice américaine. Celle-ci réclamait son extradition.

«Julian Assange est libre» et a quitté la prison de haute sécurité de Belmarsh, près de Londres, où il était incarcéré depuis 2019, a annoncé WikiLeaks qui diffuse quelques secondes d’une vidéo où on le voit embarquer dans un avion. L’appareil a fait escale à Bangkok à la mi-journée, a rapporté AP, indiquant qu’il pourrait se diriger vers Saïpan, dans les îles Mariannes du Nord.

Julian Assange est poursuivi par la justice américaine pour avoir divulgué des centaines de milliers de documents confidentiels. Il n’est plus désormais poursuivi que du chef de «complot pour obtenir et divulguer des informations relevant de la défense nationale», et il devrait ainsi plaider coupable.

Il a quitté le Royaume-Uni à bord d’un avion après avoir négocié un accord de plaider coupable avec la justice américaine qui réclamait son extradition.

Il doit comparaître mercredi à 09H00 locales (aujourd’hui 23H00 GMT) devant un tribunal fédéral des îles Mariannes, territoire américain du Pacifique.

Il devrait être condamné à 62 mois de prison, déjà purgés en détention provisoire à Londres et donc sortir libre du tribunal.

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Lire aussi

Les derniers articles