Justin Trudeau
in

Justin Trudeau rattrapé par des vieilles photos de blackface

Justin Trudeau a présenté ses « profondes excuses » pour s’être maquillé le visage en noir lors d’une soirée déguisée en 2001.

« C’est quelque chose que je ne considérais pas comme raciste à l’époque, mais je reconnais aujourd’hui que c’était raciste et j’en suis profondément désolé », a réagi Justin Trudeau.

Justin Trudeau

C’est le magazine américain Time qui avait publié plusieurs photo de Justin Trudeau en noir et blanc qui a fait l’effet d’une bombe au Canada. une semaine après le début de la campagne électorale : on y voit un jeune Justin Trudeau, alors âgé de 29 ans, souriant, entouré de quatre femmes, portant un turban, le visage et les mains recouverts de maquillage foncé.

La publication du Times :

Justin Trudeau s’éxcuse  :

« Je reconnais que c’est quelque chose de totalement inacceptable », a-t-il ajouté.

Justin Trudeau a refusé de dire combien de fois il l’avait fait, en affirmant craindre ses trous de mémoire.

« Ce que j’ai fait a blessé des gens qui ne devraient pas être confrontés à l’intolérance et à la discrimination en raison de leur identité », a martelé M. Trudeau lors d’un point-presse à Winnipeg, où il soutient un candidat libéral d’origine autochtone.

Comme la veille au soir après la publication d’une photo du Time Magazine le montrant le visage foncé lors d’une soirée dans l’école privée où il enseignait, Trudeau s’est confondu en excuses et en regrets. Il est allé jusqu’à dire que son père, l’ancien Premier ministre Pierre Elliott Trudeau, décédé en 2000, « ne serait pas content » de ce que son fils a fait.

La Ligue des Noirs pense que Trudeau ne devrait pas avoir à s’excuser

La Ligue des Noirs du Québec estime que les personnes qui critiquent le chef du Parti libéral du Canada,  Trudeau, pour les images passées où on le voit en « brownface  « nagent dans un bassin d’hypocrisie, car ils n’ont rien fait pour promouvoir l’intérêt de la communauté noire et culturelle ».

Le groupe de défense des droits de la communauté noire croit que le chef libéral ne devrait même pas avoir à répondre aux questions ou encore à s’excuser.

Lire aussi :

George Stinney Junior, exécuté à 14 ans, innocenté 70 ans plus tard