Le ministre de l’Éducation nord-coréen a été exécuté sur ordre de Kim Jong Un pour s’être « plaint » de son travail, et ne pas avoir réussi « à mettre en œuvre la loi sur l’éducation à distance ».

Le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un aurait ordonné l’exécution d’un haut responsable de l’enseignement supérieur pour « activités antiparti », après qu’il se soit plaint de ne pas recevoir de soutien et de ressources de la part du gouvernement.

L’homme d’une cinquantaine d’années, identifié uniquement sous le nom de Park, avait été choisi pour présider la « commission non permanente pour la mise en œuvre de la loi sur l’enseignement à distance » du ministère de l’enseignement supérieur, selon le Daily NK.

Mais une enquête menée par le département de l’organisation et de l’orientation sur la commission a révélé que Park n’a pas réussi à réaliser de réels progrès pour informer l’enseignement à distance dans le pays – et que la commission ne s’est réunie que pour critiquer le gouvernement, selon le média basé en Corée du Sud.

Source : Nypost