La Catalogne supprime le pass sanitaire, jugé inefficace face à Omicron

La région espagnole de Catalogne a décidé de mettre fin à partir de vendredi à l’obligation de présenter un pass sanitaire pour entrer dans les bars, restaurants et salles de sport, le jugeant peu efficace face à la grande contagiosité d’Omicron.

« Une partie importante de la population est à nouveau susceptible d’être infectée par le virus », à cause d’Omicron, « indépendamment de son statut vaccinal ou du fait d’avoir déjà contracté la maladie », a justifié, dans un communiqué, le gouvernement régional qui suit ainsi l’avis de son comité d’experts. « En conséquence, l’efficacité de l’utilisation obligatoire du certificat COVID diminue », a-t-il ajouté.

Cette décision a été publiée jeudi au journal officiel régional.

Le pass sanitaire est en vigueur pour rentrer dans les bars, restaurants et salles de sport depuis fin novembre en Catalogne, région touristique de 7,7 millions d’habitants.

Si le nombre de cas reste toujours très élevé dans la région, les hôpitaux ne sont pas aussi saturés que les autorités pouvaient le craindre dans leurs scénarios les plus pessimistes.

La région a donc levé la majeure partie de ses restrictions, mettant fin mardi aux jauges d’occupation dans les restaurants et supprimant la limite de dix personnes pour les réunions privées.

Malgré un taux de vaccination élevé, avec 90,7 % de la population de plus de 12 ans entièrement vaccinée, les cas de coronavirus ont explosé depuis la fin décembre en Espagne, qui possède l’un des taux d’incidence les plus élevés d’Europe.

Le ministre allemand de la Santé : les restrictions contre les non-vaccinés étaient dues à une « erreur de logiciel »

L’acteur américain Sean Penn regrette que les hommes se soient “féminisés”