Les autorités sanitaires chinoises ont annoncé ce mardi 1er juin qu’un premier cas de transmission entre l’animal et l’homme du virus de la grippe aviaire H10N3 avait été détecté. Mais le risque de propagation à grande échelle est faible.

La Commission nationale chinoise de la santé a déclaré ce mardi 1er juin avoir confirmé dans la province de Jiangsu, dans l’est du pays, un premier cas de transmission à l’homme de la souche H10N3 de la grippe aviaire.

Un risque de propagation du virus faible

Le virus a été détecté chez un homme âgé de 41 ans résidant à Zhenjiang, a précisé la commission dans un communiqué publié sur son site internet, ajoutant que le risque de propagation à large échelle était très faible.

Jamais un cas d’infection humaine par le H10N3 n’avait été rapporté auparavant dans le monde, a indiqué la commission.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici