in

La Chine avertit que les manifestants de Hong Kong seront « punis » et refuse d’exclure toute intervention militaire

Hong Kong

La Chine a averti les manifestants à Hong Kong qu’ils seraient bientôt punis pour «actes criminels», refusant d’écarter toute force militaire pour rétablir l’ordre, car des manifestations quasi quotidiennes ont plongé la ville dans le chaos.

Les manifestants qui sont restés dans les rues tout l’été, ont fait « basculer Hong Kong dans un abîme dangereux », a déclaré Yang Guang, porte-parole du bureau des affaires et Macao, qui rend directement compte au cabinet chinois. « Pour ce qui est de leur punition, ce n’est qu’une question de temps. »

La police a tiré lundi plus de 800 coups de gaz lacrymogène, 140 balles en caoutchouc ( selon les chiffres officiels), alors que 148 personnes ont été arrêtées entre 13 et 63 ans.

Le gouvernement chinois ne permettra jamais que des actes mettant en cause l’unité nationale, la souveraineté ou la sécurité, a-t-il déclaré, rappelant sévèrement aux habitants que l’Armée de libération du peuple était une « force forte et fiable qui défend chaque pouce de son territoire ».

Dans une attaque contre les manifestants, M. Yang a évoqué son slogan principal: « Reprenons Hong Kong, la révolution de notre époque », en leur rappelant que HK faisait partie de la Chine, en déclarant: « Je veux demander à ces gens qui manifestent voulez-vous récupérer?

Beijing a également réitéré son soutien à la directrice générale de Hong Kong, Carrie Lam, et a condamné à plusieurs reprises des militants pour avoir profané le drapeau chinois en le jetant à la mer .

Lire aussi :

À Hong Kong, les mani­fes­tants utilisent des lasers pour brouiller les caméras

« On veut tuer l’élevage français ! »: ça chauffe entre Didier Giraud et Benoît Simian

Le président Macron aurait proposé un prêt de 15 milliards de dollars à l’Iran