La Chine construirait 300 silos à missiles, son arsenal nucléaire pourrait être plus important que celui des Etats-Unis

Pékin serait-elle en train de s’équiper en matériel nucléaire ? La question se pose au regard d’un rapport, publié mardi 2 novembre par les chercheurs de la Federation of American Scientists (FAS), et qui fournit des images satellites de silos en construction, depuis lesquels des missiles nucléaires pourraient être un jour lancés. La rapide progression de ces silos, situés à l’ouest du pays, tendrait à prouver que la Chine investit de plus en plus de ressources dans le développement de ses capacités nucléaires, rapporte ainsi CNN, qui se fait l’écho du rapport de la FAS.

Selon les auteurs de l’étude, « pour la Chine, cela constitue une avancée nucléaire sans précédent », même s’ils reconnaissent qu’il faudra encore bien des années avant que ces silos à missile « deviennent complètement opérationnels ». « Il faut également encore voir comment la Chine décidera d’armer et de faire fonctionner ces silos », ajoutent les chercheurs de la FAS. Mais ces nouvelles informations, couplées à d’autres données portant sur les activités récentes de la Chine dans le domaine, tendent à inquiéter les responsables américains.

C’est en juin dernier que sont apparus les premiers soupçons d’un développement de champ de silos à missile en Chine. À la suite de quoi, la FAS avait publié un premier rapport en juillet faisant même état d’un possible deuxième terrain en développement. L’un des départements du ministère américain de la Défense, le United States Strategic Command, ou STRATCOM, avait alors évoqué dans un tweet que ces deux découvertes en deux mois tendaient à prouver « ce que nous disons depuis longtemps quant à la menace grandissante à laquelle le monde est exposé et le voile secret qui l’entoure. »

Plusieurs centaines de silos à missile en construction ?

Les images satellites obtenues et analysées par l’organisation non gouvernementale regorgent de détails, et semblent indiquer que les trois champs de l’Ouest chinois en exploitation pourraient permettre la construction de 300 nouveaux silos à missile. Selon les déclarations de l’un des auteurs du rapport à CNN, « l’échelle et la rapidité » de ces nouvelles constructions indiquent un changement de stratégie, de comportement de la Chine, en matière de développement de missiles. La chaîne a indiqué avoir tenté de joindre le gouvernement chinois, mais aucun commentaire n’a pour l’instant été apporté.

Selon les États-Unis, Pékin semble avoir décidé de booster ses capacités militaires, y compris dans le domaine de l’armement nucléaire. Et ce, alors que jusqu’à présent, la stratégie chinoise correspondait à celle d’un armement minimal, suffisant pour refouler une attaque ennemie. Les Américains soupçonnent désormais Pékin d’adopter une approche différente, plus musclée, afin d’être mieux équipée.

Source

Laisser un commentaire

Avatar

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

PfizerGate : Les données des essais du Pfizer à l’automne 2020 ont été falsifiées, assure une lanceuse d’alerte

Elon Musk propose 6 milliards de dollars aux Nations unies pour éradiquer la faim dans le monde, mais à une condition