in

La Chine menace d’un éventuel conflit armé avec les États-Unis suite à la vague globale anti-chinoise déclenchée par le coronavirus

Un rapport interne présenté au président chinois Xi Jinping et à d’autres hauts dirigeants conclut que la anti-chinoise est à un niveau jamais vu depuis la répression de la place Tienanmen en 1989, et recommande de se préparer au pire scénario,  » un conflit armé avec les États-Unis », selon Reuters, citant des personnes familières avec le contenu du document.

Le rapport, créé par le China Institutes of Contemporary Internal Relations (CICIR) – qui est affilié au ministère de la sécurité d’État – suggère que la vague anti-chinoise est menée par les États-Unis, qui voient la montée de la Chine comme une menace pour les démocraties occidentales.

L’une des personnes ayant pris connaissance du rapport a déclaré que certains membres de la communauté des renseignements chinois le considéraient comme la version chinoise du « Télégramme de Novikov », une dépêche de 1946 de l’ambassadeur soviétique à Washington, Nikolaï Novikov, qui soulignait les dangers de l’ambition économique et militaire des États-Unis au lendemain de la Seconde Guerre mondiale.

La missive de Novikov était une réponse au « Long Télégramme » du diplomate américain George Kennan de Moscou qui disait que l’Union soviétique ne voyait pas la possibilité d’une coexistence pacifique avec l’Occident, et que l’endiguement était la meilleure stratégie à long terme. Reuters

Reuters, qui n’a pas vu le document, n’a pas pu déterminer dans quelle mesure les sombres perspectives du rapport reflètent les positions des dirigeants de l’Etat chinois, ni dans quelle mesure elles pourraient influencer la politique.

Cela dit, il suggère que Pékin prend la menace d’une réaction mondiale contre la pandémie de coronavirus – que les agences de renseignement occidentales soupçonnent de provenir d’un laboratoire de Wuhan.

Une confrontation armée entre les USA et la Chine ?

Ces derniers jours, le président Trump a multiplié les critiques à l’égard de Pékin, tout en menaçant de nouveaux droits de douane sur la Chine. Selon le rapport, son administration a envisagé des mesures de rétorsion à l’égard de l’épidémie. Le rapport indique que Washington pourrait profiter de cette occasion pour offrir une aide financière et militaire aux alliés régionaux, ce qui rendrait la situation sécuritaire en Asie plus instable.

Lundi, le secrétaire au Trésor Steven Mnuchin a déclaré que le président Trump examinait les possibilités de pénaliser la Chine, ajoutant qu’il s’attendait à ce que Pékin respecte ses obligations dans le cadre de la première phase de l’accord commercial.

Le ministère chinois des affaires étrangères appelle à la paix et à la coopération, affirmant que « le développement sain et régulier des relations sino-américaines » est dans l’intérêt des deux pays et de la communauté internationale, et que « toute parole ou action qui se livre à une manipulation politique ou à une stigmatisation sous le prétexte de la pandémie, y compris en profitant de l’occasion pour semer la discorde entre les pays, n’est pas propice à la coopération internationale contre la pandémie ».

Source : zerohedge