La Chine n’oubliera jamais le bombardement de l’OTAN contre l’ambassade de Chine (porte-parole)

Le peuple chinois n’oubliera jamais les atrocités barbares de l’OTAN qui a bombardé l’ambassade de Chine à Belgrade, en 1999, et ne permettra jamais que cette tragédie historique se répète, a annoncé vendredi Zhao Lijian, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères.

M. Zhao a fait ces remarques lors d’une conférence de presse quotidienne en réponse à une question connexe. Le 7 mai 1999, l’OTAN, conduite par les Etats-Unis, a bombardé l’ambassade de Chine à Belgrade, causant le décès de trois journalistes chinois et blessant plus de 20 diplomates chinois.

« L’OTAN prétend être une organisation défensive, mais elle a en fait violé à plusieurs reprises le droit international et a déclaré gratuitement des guerres contre des pays souverains, sapant la paix mondiale et régionale, et tuant et déplaçant un grand nombre de civils innocents », a indiqué le porte-parole.

L’OTAN recherche la « sécurité absolue » et s’est engagée dans cinq vagues consécutives d’expansion vers l’est après la guerre froide, ce qui n’a pas rendu l’Europe plus sûre, mais a plutôt semé la graine du conflit entre la Russie et l’Ukraine, ravivant la guerre sur le continent européen, a-t-il noté.

La guerre froide est terminée depuis longtemps, et l’aspiration commune des peuples du monde est de promouvoir la paix, la coopération et le développement, a déclaré M. Zhao.

L’OTAN, dirigée par les Etats-Unis, devrait procéder aux ajustements nécessaires, abandonner la mentalité de la guerre froide, et arrêter de provoquer la confrontation des blocs ainsi que de créer les tensions en Europe, en Asie-Pacifique et dans le monde.

Les Etats-Unis et l’OTAN devraient apporter de solides contributions à la paix, à la stabilité et au développement du monde, a ajouté M. Zhao.

Source

Laisser un commentaire

Avatar

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

La Russie va suspendre à partir de demain ses livraisons d’électricité à la Finlande, qui souhaite rejoindre l’OTAN

La Russie met en garde contre une « guerre nucléaire totale » avec l’OTAN