La Chine qualifie la démocratie américaine d’“arme de destruction massive”

À la suite d’un sommet « pour la démocratie » organisé par Joe Biden, l’exécutif chinois s’en est pris violemment aux Américains. Le pouvoir amplifie également sa propagande contre un régime qu’il juge corrompu.

Ce samedi 11 décembre, le régime chinois a qualifié la démocratie américaine « d’arme de destruction massive ». Des propos tenus au lendemain d’un sommet de promotion de la démocratie organisée par le président Joe Biden et réunissant bon nombre de nations, hormis la Chine, la Russie ou encore la Hongrie.

Le ministère des Affaires étrangères chinois a par ailleurs dénoncé cette réunion internationale qu’il accuse de « tracer des lignes de préjugés idéologiques, instrumentaliser et armer la démocratie… (et) inciter à la division et à la confrontation ». La diplomatie chinoise reproche également aux Américains d’avoir « fomenté des révolutions de couleur à l’étranger ».

Des responsables chinois sanctionnés

Le Trésor américain a sanctionné, vendredi, deux hauts responsables chinois pour violation des droits humains dans la région du Xinjiang et a placé l’entreprise chinoise d’intelligence artificielle SenseTime sur la liste noire des investissements aux Etats-Unis pour sa technologie de reconnaissance faciale visant la minorité ouïgoure.

«Qu’il aille se faire foutre !» : Trump rompt avec Netanyahu

Non masqué, Jacques Attali exige le masque à son interlocutrice lors d’une interview ! [VIDEO]