in

La Chine s’apprête à lancer sa dissuasion nucléaire

La Chine s’apprête à créer une triade nucléaire après la Russie et les États-Unis. Pékin est, à un moment de tension régionale accrue, sur le point de dévoiler l’avion au salon aéronautique de Zhuhai en novembreLe Xian H-20 donnera à la Chine la triade nucléaire composée de sous-marins, de missiles balistiques et de bombardiers.

Une première photo du nouveau bombardier furtif chinois Hong-20 diffusée

Le bombardier stratégique chinois de nouvelle génération devrait pouvoir être livré cette année. Pékin, cependant, redoute les conséquences de l’impact liées à sa présentation en raison de la pandémie du coronavirus qui rend complexe les relations régionales.

Des sources militaires ont déclaré que le bombardier furtif supersonique Xian H-20, qui devrait doubler la portée de frappe du pays, pourrait faire sa première apparition publique au salon aéronautique de Zhuhai en novembre si la pandémie était suffisamment maîtrisée.

Mais la présentation du bombardier au salon aéronautique de cette année pourrait exacerber les tensions de pays se sentant menacer directement par son rayon d’action, comme l’Australie, le Japon et la péninsule coréenne.

«Le leadership pékinois examine toujours avec attention si sa décision affectera l’équilibre régional car, avec la pandémie du Covid-19 qui est toujours actuelle, les tensions régionales se sont intensifiées», a déclaré une source.

Comme les missiles balistiques intercontinentaux, tous les bombardiers stratégiques peuvent être utilisés pour transporter des armes nucléaires. Des questions se posent alors sur le pourquoi d’un besoin d’une telle arme offensive si la Chine prétend avoir mené une politique de défense nationale de nature purement défensive.

Les tensions dans la région se sont aggravées au cours du dernier mois avec une montée de la guerre des mots entre Pékin et Washington au sujet de la pandémie. Les deux parties ont augmenté les patrouilles navales dans le détroit de Taïwan et dans les mers du sud et de l’est de la Chine.

Le département américain de la Défense a estimé que le Xian H-20 peut atteindre une distance de croisière de plus de 8 500 km. Cet avion est le dernier de la série de 20 avions de combat de nouvelle génération en Chine dont le chasseur furtif J-20, le transporteur géant Y-20 et l’hélicoptère utilitaire de transport moyen Z-20.

L’arrivée du Xian H-20 marquera l’achèvement de la triade nucléaire chinoise de missiles balistiques intercontinentaux au sol, de missiles lancés sous-marins et d’armes lancées par air.

La télévision chinoise d’État a déclaré que le Xian H-20 pourrait pousser à revoir le calcul stratégique entre les États-Unis et la Chine en permettant de doubler la portée de son bombardier H-6K actuel, surnommé le B-52 du pays.

Le Xian H-20 aurait été conçu pour, à partir de bases situées en Chine continentale, frapper des cibles au-delà du deuxième anneau insulaire qui comprend des bases américaines au Japon, à Guam, aux Philippines et dans d’autres pays . La troisième chaîne d’îles s’étend à Hawaï et sur la ligne côtière australienne.

Le nouvel avion sera équipé de missiles nucléaires et conventionnels d’une masse maximale au décollage d’au moins 200 tonnes avec une charge utile allant jusqu’à 45 tonnes. Le bombardier devrait voler à des vitesses subsoniques et pourrait potentiellement déclencher quatre puissants missiles de croisière furtifs hypersoniques.

Cependant, comme le premier avion de chasse furtif chinois, J-20, le développement du moteur du bombardier Xian H-20 a pris du retard, selon des sources.

Pour le J-20, les ingénieurs développaient des turboréacteurs à double poussée WS-15, mais l’avion de chasse est censé utiliser des moteurs chinois WS-10B ou AL-31FM2 / 3 de construction russe, ce qui compromet sa maniabilité et ses capacités de furtivité à vitesses subsoniques. Mais deux sources militaires indépendantes ont déclaré qu’il serait équipé d’un moteur WS-10 amélioré. Le WS-10 est toujours un moteur de transition pour le Xian H-20 car il n’est pas assez puissant. «Le remplacement prévu peut prendre deux à trois ans en raison de son développement», a déclaré l’une des sources.

Une seconde source a déclaré que la vitesse du Xian H-20 serait moins rapide que ce qui avait été prévu dans sa conception d’origine, entraînant une partie de sa capacité de combat d’origine réduite. C’est pourquoi l’armée de l’air américaine ne se soucie pas du Xian H-20 car il n’est pas assez fort et puissant pour représenté un quelconque défi vis-à-vis de ses bombardiers B-2 et B-21.

Le Xian H-20 serait en développement depuis le début des années 2000. Le projet de développement d’un bombardier stratégique a été annoncé pour la première fois par l’Armée populaire de libération en 2016.

Le salon aéronautique de Zhuhai en Chine a lieu tous les deux ans en alternance avec celui de Pékin. Il se déroulera du 10 au 15 novembre 2020. Zhuhai se trouve sur les bords de la mer de Chine, à côté de Macao, au sud du pays. Ce salon devrait devenir une plate-forme pour promouvoir l’image de la Chine et son succès dans la lutte contre la pandémie.

Lire aussi :

La nouvelle campagne anti-chinoise repose sur des mensonges