troisième guerre mondiale biologique

Selon un « document » obtenu par des enquêteurs du département d’État américain, les scientifiques chinois se préparaient depuis 6 ans à une troisième guerre mondiale menée à l’aide d’armes biologiques et génétiques, dont le coronavirus. 

Le document, auquel le département d’État américain a eu accès, insiste sur le fait que ces armes seront « l’arme principale de la victoire » dans un tel conflit, décrivant même les conditions parfaites pour libérer une arme biologique et documentant l’impact qu’elle aurait sur « l’ennemi ».

Cette dernière preuve que Pékin a envisagé une guerre menée à l’aide d’armes biologiques et génétiques, dont le coronavirus dès 2015 a également suscité de nouvelles craintes quant à la provenance du COVID-19, certains responsables continuent à penser que le virus pourrait s’être échappé d’un laboratoire chinois.

Les auteurs du document insistent sur le fait qu’une troisième guerre mondiale « sera biologique », contrairement aux 2 premières guerres.

Se référant à des recherches qui suggèrent que les deux bombes atomiques larguées sur le Japon l’ont forcé à se rendre, entraînant ainsi la fin de la Seconde Guerre mondiale, ils affirment que les armes biologiques seront « l’arme principale de la victoire » dans une troisième guerre mondiale.

Les conditions idéales pour libérer l’arme biologique et causer un maximum de dégâts :

Selon les scientifiques, de telles attaques ne devraient pas être menées en plein jour, car la lumière intense du soleil peut endommager les agents pathogènes, tandis que la pluie ou la neige peut affecter les particules d’aérosol.

Au lieu de cela, l’aérosol doit être libéré la nuit, à l’aube, au crépuscule ou par temps nuageux, avec « une direction de vent stable… afin que l’aérosol puisse flotter dans la zone cible ».

Les chercheurs notent également qu’une telle attaque entraînerait un afflux de patients nécessitant un traitement hospitalier, ce qui « pourrait provoquer l’effondrement du système médical de l’ennemi ».

Source : Dailymail

Traduction : Les Moutons Rebelles