La cinquième vague « démarre d’une façon fulgurante », selon Attal

Gabriel Attal, qui estimait ce mercredi qu’il y a de bonnes raisons de penser que la cinquième vague n’emportera pas tout sur son passage, a reconnu ce dimanche sur Europe 1 qu’ »elle démarre d’une façon fulgurante », bien que cette flambée soit plus basse en France que chez la plupart de ses voisins.

Invité du Grand Rendez-vous d’Europe 1 ce dimanche, le porte-parole du gouvernement a abordé les inquiétudes des Français concernant la cinquième vague de Covid-19 dans l’Hexagone.
D’après lui, la situation d’aujourd’hui peut « à la fois nous inquiéter en même temps que nous rendre confiants ».

« Cette cinquième vague, elle démarre d’une façon fulgurante. On a une augmentation de cas cette semaine qui est quasiment à 80%. Je crois qu’on est à 17.000 cas par jour en moyenne. On a un taux d’incidence qui est estimé aujourd’hui à 164 pour 100.000 habitants, il était à 100 en début de semaine, lundi dernier », a détaillé Gabriel Attal.

Il a ensuite cité les éléments pouvant rassurer face à cette situation, à savoir: « une très large couverture vaccinale », le fait d’être « plutôt en avance par rapport à nos voisins sur le rappel de vaccination » ou encore l’efficacité du « pass sanitaire en place depuis cet été ».

Laisser un commentaire

Avatar

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Rotterdam : La police tire à balles réelles pour disperser les anti-pass

35.000 personnes marchent dans Bruxelles contre les mesures sanitaires, la manifestation dégénère (VIDEOS)