La Cour suprême des Etats-Unis révoque le droit à l’avortement

La Cour suprême des États-Unis a enterré vendredi un arrêt qui garantissait le droit des Américaines à avorter. Cette décision ne rend pas les interruptions de grossesse illégales, mais chaque État est désormais libre de ne plus l’autoriser.

Dans une volte-face historique, la très conservatrice Cour suprême des États-Unis a enterré vendredi un arrêt qui, depuis près d’un demi-siècle, garantissait le droit des Américaines à avorter, mais n’avait jamais été accepté par la droite religieuse.

Cette décision ne rend pas les interruptions de grossesse illégales, mais renvoie les États-Unis à la situation en vigueur avant l’arrêt emblématique « Roe v. Wade » de 1973, quand chaque État était libre de les autoriser ou non.