La journaliste vedette Shireen Abu Akleh a été assassinée par les forces israéliennes

Shireen Abu Akleh a reçu une balle «au visage» et a été tuée «de sang froid» par un tir de l’armée israélienne.

«Al-Jazeera condamne ce crime odieux, qui a pour objectif d’empêcher les médias de faire leur travail», a indiqué la chaîne, appelant la communauté internationale à «tenir pour responsables les forces d’occupation israéliennes pour avoir intentionnellement ciblé et tué Shireen».

Des accusations rejetées par le Premier ministre israélien, Naftali Bennett. Selon lui, la journaliste a «probablement» été tuée par des tirs palestiniens, au cours d’une opération israélienne de «contre-terrorisme» dans le camp palestinien de Jénine.

Laisser un commentaire

Avatar

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

«Je n’irai pas» : Le président mexicain menace de boycotter le sommet des Amériques

Le Pentagone confirme avoir armé l’Ukraine dès l’arrivée de Biden