La levée de l’immunité de Meyer Habib pour des propos sur Gaza écartée par Yaël Braun-Pivet

Meyer Habib ne devrait finalement pas être sanctionné. La présidente de l’Assemblée nationale, Yaël Braun-Pivet, a écarté une demande de levée de l’immunité parlementaire du député LR formulée par 39 députés de gauche qui l’accusaient d’ « apologie de crimes de guerre » israéliens à Gaza.

Dans une réponse rendue publique samedi par des députés de La France insoumise (LFI), Yaël Braun-Pivet écrit que « les propos tenus par un parlementaire dans l’hémicycle de l’Assemblée sont couverts, conformément à l’article 26 de la Constitution, par le principe d’irresponsabilité, lequel présente un caractère absolu et qu’aucune procédure ne permet de « lever » ». Elle indique que les règles constitutionnelles ne lui permettent pas de déclencher elle-même la procédure pouvant aboutir à la levée d’immunité d’un élu.

Israël dans la circonscription de Meyer Habib

Des députés socialistes, écologistes et insoumis avaient mis en cause une phrase prononcée par Meyer Habib, élu de la 8e circonscription des Français établis hors de France, lors de la séance des questions au gouvernement mardi. « Alors que la ministre (des Affaires étrangères Catherine Colonna) était invitée à réagir à la mort d’un agent du Quai d’Orsay suite à des bombardements israéliens sur un bâtiment d’habitation abritant des civils, le député Meyer Habib a prononcé distinctement, et par deux fois, les mots : « Et ce n’est pas fini ! » », des propos pouvant « s’apparenter à l’apologie de crimes de guerre », avaient estimé ces députés.

Source

3 Comments

Leave a Reply
  1. Puni parce qu’il a dit « ce n’est pas fini » on est en plein délire … le nivellement par le bas avec des députés imbéciles et décérébrés pour qui les français ont quand même voté … on est en plein crétinisme.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur I24 Marylin Baron appelle à exterminer les Palestiniens avec une bombe atomique

Gaza: Malaise sur le plateau d’LCI après les propos d’un Amiral