Les scientifiques américaines estiment que Kepler-1649c pourrait receler des traces de vie.