L’Union européenne a dit lundi redouter un incident avec le déploiement de troupes russes « le plus massif jamais enregistré » à la frontière avec l’Ukraine. Quelque 150’000 soldats auraient été mobilisés.

« Il y a un risque d’escalade avec le déploiement de 150’000 militaires russes à la frontière avec l’Ukraine. Il s’agit du déploiement le plus massif auquel nous ayons jamais assisté. C’est préoccupant. On n’est pas à l’abri d’un incident », a déclaré le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell, à l’issue d’une visioconférence avec les ministres des Affaires étrangères de l’UE. Il a refusé de dévoiler la source de son information.

« Ce renforcement militaire doit cesser et nous demandons à la Russie la désescalade », a-t-il insisté.

« Décourager Moscou »

L’Ukraine craint que le Kremlin ne cherche un prétexte pour l’attaquer. Le chef de la diplomatie ukrainienne Dmytro Kouleba a informé ses homologues des derniers développements à la frontière lors de cette visioconférence.

Il a annoncé sur son compte Twitter avoir proposé « un plan étape par étape sur la manière de décourager Moscou de poursuivre l’escalade ».

« L’élément clé est la préparation d’une nouvelle série de sanctions sectorielles. Les sanctions individuelles ne sont plus suffisantes », a-t-il déclaré.

AFP

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici