La Russie menace de « frapper l’Occident » si des roquettes fournies par les États-Unis tombent sur son territoire

Après que l’administration Biden a annoncé qu’elle enverrait des systèmes de roquettes à plus longue portée à l’Ukraine, le Kremlin a lancé une menace voilée selon laquelle, si son territoire est touché, il pourrait riposter directement contre l’Occident.

« L’un des plus proches alliés du président Poutine a averti que Moscou pourrait viser les villes occidentales si l’Ukraine utilisait des systèmes de roquettes fournis par les États-Unis pour mener des frappes sur le territoire russe »rapporte le Times du Royaume-Uni. Cet avertissement a été lancé par un proche allié de Poutine, l’ancien président Dmitri Medvedev, qui occupe actuellement le poste de vice-président du Conseil de sécurité russe.

« Si, que Dieu nous garde, ces armes sont utilisées contre le territoire russe, alors nos forces armées n’auront d’autre choix que de frapper les centres de décision », a prévenu Medvedev dans ses nouvelles déclarations.

C’est alors qu’il a suggéré ce qui suit pour la première fois, marquant une sévère escalade au niveau de la rhétorique :

« Bien sûr, il faut comprendre que les centres de décision finaux dans ce cas, malheureusement, ne sont pas situés sur le territoire de Kiev » – ce qui laisse entendre que les capitales occidentales qui fournissent les armes de pointe pourraient être attaquées en réponse.

Par le passé, la Russie a menacé de frapper des « centres de décision » en Ukraine, tels que Kiev et Lviv. Ces villes ont été visées à l’occasion, mais rarement, tout au long de la guerre qui en est à son quatrième mois.

Les États-Unis ont confirmé la semaine dernière que l’Ukraine recevrait des systèmes de roquettes d’artillerie à haute mobilité M142, de moyenne portée, capables de frapper des cibles situées à environ 80 km.

Le président Biden a souligné mardi que « nous n’allons pas envoyer à l’Ukraine des systèmes de roquettes qui frappent en Russie » – ce que le Kremlin a reconnu comme une décision « rationnelle », tout en condamnant le transfert des systèmes.

 

Lire la suite : https://www.aubedigitale.com/la-russie-menace-de-frapper-loccident-si-des-roquettes-fournies-par-les-etats-unis-tombent-sur-son-territoire/

Laisser un commentaire

Avatar

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

L’édito de Pascal Praud : «Le président ne répond plus»

Rand Paul: « L’élite [de Davos] veut un gouvernement mondial, ce n’est pas une théorie du complot »