La Russie ordonne à l’Agence juive d’arrêter toutes les opérations dans le pays

Le gouvernement russe a ordonné à l’Agence juive de cesser toutes ses opérations à l’intérieur du pays, a appris le Jerusalem Post, et la Russie affirme que l’Agence collecte illégalement des informations sur les citoyens russes.

L’ordre a été donné dans une lettre reçue du ministère russe de la Justice plus tôt cette semaine. Des responsables de l’Agence juive ont confirmé que la lettre avait été reçue mais n’ont pas voulu commenter la réponse qui est actuellement à l’étude dans les bureaux de l’organisation à Jérusalem en consultation avec le ministère des Affaires étrangères et le cabinet du Premier ministre.

[…]

Tension israélo-russe

L’ordre intervient au milieu d’ une tension croissante entre Israël et la Russie sur la position de Jérusalem concernant la guerre en cours en Ukraine et sa politique de se tenir aux côtés de Kiev et de son chef assiégé Volodymyr Zelensky. Lundi, le ministère russe des Affaires étrangères a qualifié d’inacceptables les frappes contre la Syrie imputées à Israël et a exigé une cessation inconditionnelle des attaques.

Un ordre obligeant l’Agence juive à cesser de travailler en Russie est dramatique et pourrait directement saper la capacité des Juifs russes à faire leur alyah et à immigrer en Israël. Des milliers d’entre eux ont terminé leurs formalités d’alyah et attendent que des vols soient disponibles pour Israël, mais les sanctions contre la Russie ont obligé la plupart des compagnies aériennes internationales à cesser de voler vers le pays et, par conséquent, ont expliqué les responsables israéliens, les futurs olim sont « coincés » dans Russie.

Troubles juifs en Russie

Des sources importantes de la communauté juive de Russie ont déclaré au Post que « les membres de la communauté juive ont senti le rideau de fer s’installer sur eux et ils craignent de ne pas pouvoir s’échapper du pays ». Selon une source, « un certain nombre de Juifs ont déclaré que les autorités russes tentaient de les arrêter et qu’ils craignaient pour leur vie ».

L’un des principaux objectifs de l’Agence juive est de promouvoir et de faciliter l’alyah des communautés juives du monde entier. S’il ne pourra pas être actif en Russie, ce sera la première fois au cours des 30 dernières années que les efforts d’alyah seront interdits dans le pays.

La réponse d’Israël

La ministre de l’Alyah et de l’Intégration, Pnina Tamano-Shata, a répondu au rapport en disant :

« J’ai été informé ce matin de la décision du ministère russe de la Justice. Comme on le sait, l’Agence juive est un bras central du gouvernement et du ministère de la Justice. l’aide à l’immigration des Juifs du monde entier vers l’État d’Israël.

Nous devons veiller à ce que leur champ d’action soit maintenu tel qu’il l’a été au fil des ans. J’ai appelé le Premier ministre à travailler avec l’administration de Moscou pour résoudre le problème et je veux renforcer la communauté juive de Russie, qui doit être inquiète en ce moment sur les conséquences de la décision. L’Alyah est un droit fondamental pour les Juifs de Russie et nous veillerons à ce qu’il soit préservé en tant que tel. »

[…]

Le ministère russe des Affaires étrangères a déclaré mardi que le Jerusalem Post avait créé une « provocation ».

Lire l’article entier en anglais sur jpost.com