La télévision d’État russe menace le Royaume-Uni avec un tsunami radioactifs de 500 mètres

Les médias russes proches du Kremlin ont débatté sans complexes des possibilités d’une nouvelle guerre mondiale.

« Un Sarmat et le Royaume-Uni n’existe plus », lâche un expert sur la chaîne russe. « Le Royaume-Uni a aussi des armes nucléaires. Personne ne survivrait à cette guerre » tempère un autre invité de l’émission.

« Une autre option de plonger la Grande-Bretagne dans les profondeurs de la mer est le drone sous-marin russe Poséidon. Il approche de sa cible à 1 km de profondeur à la vitesse de 200 km/h. Il n’y a aucun moyen de stopper ce drone. Sa tête a une capacité de 100 mégatonnes. L’explosion de ce missile thermonucléaire près des côtes britanniques va provoquer une vague géante, un tsunami, de près de 500 mètres. Cette vague sera aussi porteuse d’une quantité extrêmement importante de radiations. Survolant la Grande-Bretagne, il transformera probablement ce qu’il en reste en désert radioactif ».

La veille, Margarita Simonian, la directrice de la chaîne Russia Today, avait évoqué sur l’autre chaîne Rossiya-1 que « la possibilité d’une troisième guerre mondiale est plus réaliste ». « Soit nous gagnons en Ukraine, soit la troisième guerre mondiale commence », avait-elle déclaré.