La VAR, outil incontournable ou contestable dans le football moderne ?

La fusion entre le football et la technologie est sans aucun doute un franc succès. De nombreux outils technologiques tels que la VAR ont apporté plus de transparence dans le déroulement des rencontres. Mais cet outil connaît aussi de nombreuses controverses depuis son entrée en vigueur. Entre utilité et contestations, voici ce que vous devez savoir sur la VAR.

Un outil efficace pour améliorer la transparence des matchs

Avant la genèse de la Video Assistance Referee, les décisions de l’arbitre central étaient motivées seulement par son analyse des situations. Avec l’aide des arbitres de touche, il pouvait décider de siffler un hors-jeu ou une faute, d’accorder un penalty ou de sanctionner un joueur. Ces décisions ont bien malheureusement été de nombreuses fois sujettes à polémique. Certaines situations litigieuses non sifflées et d’autres, qui auraient dû être sifflées, ont changé le destin d’une pléiade de rencontres.

C’est pour éviter que ces erreurs ne deviennent trop répétées que la FIFA a introduit, en décembre 2016 pour la première fois, la VAR. Cette première sortie expérimentale a même permis d’accorder un penalty après la consultation de la vidéo. Depuis, la VAR est systématiquement utilisée dans les compétitions organisées directement ou indirectement par la FIFA. Son utilité n’est d’ailleurs plus à prouver dans les grandes rencontres.

Pour que la vidéo assistance soit fonctionnelle, il faut la présence d’une équipe d’arbitres vidéo. Installée dans une salle spécialisée aux abords du stade, l’équipe vidéo se charge de passer au peigne fin chaque rencontre, à la recherche de la moindre erreur de jugement de l’arbitre central. Elle ne peut intervenir que dans quatre cas : les buts, les penaltys, les cartons rouges et l’identité des joueurs sanctionnés. Ce sont d’ailleurs des faits de matchs sur lesquels vous pouvez parier. Découvrez des pronostics de matchs intéressants sur PokerStars.

Il existe une légion d’exemples qui peuvent être donnés quant aux bienfaits de la VAR depuis son introduction. De nombreux penaltys ont découlé de l’examen des vidéos. Grâce à la VAR, un arbitre qui sanctionne un joueur, peut modifier la couleur du carton et rendre la sanction plus dure ou moins sévère. Mais malgré cette apparente utilité, de nombreuses controverses couvrent l’usage de cette technologie.

Une multitude d’arguments contre l’usage systématique de la VAR

La VAR a apporté un sentiment de justice longtemps biaisé dans le football. Elle a permis de mettre les équipes sur un pied d’égalité, en effaçant les possibilités d’avantages que pourraient recevoir certaines équipes. Mais de nombreuses personnes restent dubitatives quant à l’usage de cette technologie.

D’abord, les détracteurs de la VAR estiment que cette technologie dénature le football. En effet, l’usage de la VAR permet de prendre des décisions au millimètre près. Pour les traditionalistes de la discipline, le football serait composé de ces détails, qui encouragent le fair-play. Les décisions deviennent trop mécaniques et dénaturent ainsi le rôle de l’arbitre.

Ensuite, l’utilisation de la Vidéo assistance a contribué à allonger la durée des matchs de quelques minutes. Il arrive en effet que certains matchs soient interrompus pendant de nombreuses minutes pour la consultation de la vidéo. En plus de casser le rythme des rencontres, cela implique des temps additionnels plus longs. Sur le long terme, cela pourrait affecter les équipes qui jouent de nombreux matchs par saison.

Cependant, bien que ces points soient soulevés, un sondage réalisé par Odoxa en 2019 prouve que 84 % des fans de football sont pour la VAR. Un chiffre qui se veut révélateur de l’utilité de cette technologie.

Ce qu’il faut retenir, c’est que la VAR peut être considérée aujourd’hui comme partie intégrante des grands matchs de football. Malgré les erreurs qui ont pu se glisser dans son utilisation, il ne faut pas décrédibiliser son apport à un football plus juste.

S’abonner
Notification pour
Avatar
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Thierry Meyssan

Thierry Meyssan : «Juifs de France, manifestez contre le massacre à Gaza»

La France va porter son aide à Gaza à 100 millions d’euros