Lâché par les mondialistes, le président Zelensky annonce des pourparlers de paix à Davos en janvier

L’OTAN sait depuis longtemps qu’il ne battra pas la Russie en Ukraine. Volodymyr Zelensky, laissé à l’abandon, doit donc trouver une porte de sortie… Le président ukrainien a ainsi dévoilé sur les réseaux sociaux des pourparlers sur un plan de paix en Suisse prévus pour janvier. Cette annonce, faite depuis Buenos Aires lors de l’investiture du nouveau président argentin Javier Milei, va-t-elle aboutir à la fin de ce conflit ou est-ce un nouveau coup de communication du pantin des Occidentaux ?

Cette annonce survient après une rencontre entre Zelensky et le président du Paraguay, Santiago Peña, ayant conduit à une publication sur les réseaux sociaux où Zelensky exprime son espoir de voir de nombreux pays d’Amérique latine participer aux négociations de paix en Suisse en janvier 2024.

Le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) a confirmé lundi cette réunion, prévue pour le 14 janvier, veille du début du Forum économique mondial de Davos (WEF). Le DFAE a souligné que cette rencontre fait suite à une précédente tenue à Malte en octobre dernier, avec la participation d’environ 70 pays ainsi que de l’Union européenne et de l’ONU, se focalisant sur une « formule de paix en dix points ».

Cette formule de paix, initiée fin 2022 par Zelensky, vise à mettre fin à l’agression russe et à restaurer l’intégrité territoriale de l’Ukraine, exigeant notamment le retrait de toutes les troupes russes des frontières reconnues internationalement de l’Ukraine. Cependant, Moscou, qui a annexé la Crimée en 2014 et plusieurs régions ukrainiennes en 2022, rejette toute discussion impliquant la cession de ces territoires, considérant ces réunions comme « contreproductives ».

La Suisse a exprimé son soutien à cette initiative, affirmant son appui à tout projet pouvant servir de base à des négociations pour une paix durable. La participation de Zelensky à la réunion de Davos et son éventuelle présence à l’ouverture du WEF demeurent incertaines. Bien qu’il se soit adressé à plusieurs reprises par vidéo aux participants du Forum depuis le début du conflit en février 2022, Zelensky n’avait pas assisté à la réunion à Malte en octobre dernier.

Cette rencontre à Davos s’inscrit dans la lignée des conférences précédentes organisées par la Suisse sur l’Ukraine, notamment la conférence de Lugano à l’été 2022 qui avait rassemblé cinquante-neuf États et organisations internationales pour la reconstruction de l’Ukraine.

Source : lemediaen442

2 Comments

Leave a Reply
  1. Peu fiable et mangeant à tous les râteliers, qui voudrait s’encombrer d’un tel individu qui trahira dès que ses intérêts personnels seront en jeu, même le voyou n’en veut pas …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

« Je me suis sentie seule »: Agnès Buzyn dit avoir été victime d’antisémitisme pendant la crise Covid

France-Gaza : Un plan «abracadabrantesque» français pour la cessation des hostilités à Gaza