in

L’Amazonie brûle depuis le mois de juillet , les médias n’en parlent pas …

Une année tragique pour l’Amazonie. Les habitants de Sao Paulo, ont été plongés dans l’obscurité en plein jour, lundi 19 août, par les fumées des feux de forêt qui dévastent l’Amazonie depuis début juillet.

#PRAY FOR AMAZONIA – Les incendies qui ravagent l’Amazonie depuis le mois de juillet ont empiré ces derniers jours, provoquant à travers la planète. Sur Twitter, le hashtag #PrayforAmazonia est devenu viral. Le Brésil, qui possède 60 % de la surface amazonienne, est le pays d’Amérique latine le plus touché par les incendies.

« Juste une petite alerte au monde : le ciel vient de se noircir à Sao Paulo, et d’après les météorologistes, la fumée vient de feux de forêt en cours à des milliers de kilomètes. Imaginez à quel point ça doit brûler pour produire autant de fumée ! SOS », alerte une journaliste indépendante sur Twitter.

https://twitter.com/shannongsims/status/1163632818221719558?ref_src=twsrc%5Etfw%7Ctwcamp%5Etweetembed%7Ctwterm%5E1163632818221719558&ref_url=https%3A%2F%2Fwww.francetvinfo.fr%2Fmonde%2Fbresil%2Fl-amazonie-brule-le-ciel-de-sao-paolo-noirci-par-les-fumees-des-incendies_3584603.html

La cause de l’incendie ?

Sécheresse et déforestation

S’ils sont rares presque toute l’année, les incendies augmentent de manière significative avec l’arrivée de la sécheresse. Le mois de mai marque le début de la saison sèche dans le pays, prévue pour durer jusqu’en août-septembre. Ce mois de mai signe aussi la reprise du déboisement et d’activités agricoles plus intenses, comme l’avait expliqué à LCI Cécile Leuba, chargée de campagne Forêts pour l’association Greenpeace. Car une fois déforestées, les zones sont  défrichées en étant brûlées, afin d’obtenir un terrain favorable à la culture et l’élevage. En saison sèche, il est alors difficile, voire impossible, de maîtriser ces départs de feu volontaires.