La Chine développe depuis plusieurs années un projet qui permet de changer le cours des nuages. Elle entend l’étendre, au cours des cinq prochaines années, sur une superficie équivalente à plus de 50% du territoire indien.

La Chine a l’intention d’étendre considérablement son programme expérimental de modification de la météo d’ici à 2025, pour couvrir une superficie de plus de 5,5 millions de kilomètres carrés, a annoncé le conseil des affaires de l’État, l’autorité administrative principale du pays, dans un communiqué publié le 2 décembre.

Cette extension du programme devrait être accomplie grâce à des percées dans la recherche fondamentale et des technologies clés, ainsi qu’à des améliorations dans la «prévention globale des risques pour la sécurité».

Selon les autorités chinoises, la superficie totale couverte par les pluies et neiges artificielles atteindra 5,5 millions de kilomètres carrés, soit plus de 1,5 fois le territoire total de l’Inde, au cours des cinq prochaines années, tandis que 580.000 kilomètres carrés seront couverts par des technologies de suppression de la grêle. Le programme contribuera également au développement de la production agricole, ainsi qu’aux secours en cas de catastrophe, dont les incendies de forêt et de prairie face à des températures inhabituellement élevées.

Source