in

L’Armée française reconnaît avoir acheté de la chloroquine à la Chine

De la chloroquine, « par précaution ». Le ministère des Armées a reconnu vendredi avoir acheté ce produit en Chine pour constituer un stock. « Dans un contexte de fortes tensions des approvisionnements de matières premières à usage pharmaceutique, le ministère des Armées a réalisé un achat de précaution, si jamais la chloroquine se révélait validée par les autorités de santé comme étant utile pour lutter contre le Covid-19 », indique le ministère.

Cette réaction officielle intervient après la diffusion jeudi sur les réseaux sociaux d’une vidéo qui montre une livraison de barils étiquetés « phosphate de chloroquine », provenant de Chine. Un homme en voix off affirme que ces barils contiennent un total de « 70 kg » et montre un bon de commande de la « pharmacie centrale des armées ».

« Soi-disant, Raoult c’est un gourou, on le fait passer pour je sais pas quoi, et ça va où tout ça? Pharmacie centrale des armées! Où on soigne les militaires. C’est bizarre! » entend-on dans la vidéo.