in

L’assassin du général Soleimani a été tué dans le crash d’un avion en Afghanistan

Michael D’Andrea, chargé de la « table Iran » à la CIA et assassin présumé du général de corps d’armée Qassem Soleimani se trouvait à bord de l’E-11 A que les Talibans disent avoir abattu à Ghazni. La télévison nationale Iranienne et des sources de renseignement russes ont confirmé la mort de Michael D ‘Andrea, le Pentagone et la CIA gardent encore le silence.

https://twitter.com/shafei_d/status/1222073947396747265

https://twitter.com/Conflits_FR/status/1222129773721329664

48 heures après le « crash » d’un super avion spécialisé dans la guerre électronique, avion qui selon Gospa News, publication italienne servait de centre de commandant à D’Andrea, pour ses missions multiples dans la région, l’AP rapporte que sa carcasse est totalement bouclé et que les Taliban ne permet à l’armée afghane de s’en approcher. Est-ce pour préserver la « boite noire » bourrée de « renseignement ultra-sensibles recueillies depuis 17 ans par la CIA ? Possible. Une chose est sûre la CIA en a pris un coup particulièrement décisif.

L’avion E-11 A de l’US Air Force abattu par les Taliban à Ghazni en Afghanistan a été le coqueluche de l’arsenal de la guerre électronique de l’US Air Force. Ce modèle d’une valeur de plus 50 millions de dollars faisait partie de l’escadron 430 de la guerre électronique de l’US Air Force. 

Qui était Michael D’Andrea ?

« Également connu sous le nom d’ayatollah Mike, D’ Andrea est la figure la plus éminente du renseignement de la CIA dans la région. Depuis 2017, D’ Andrea dirige les programmes de faux drapeau et d’assassinat de la CIA au Moyen-Orient, qui seraient responsables non seulement du meurtre du général Soleimani, mais aussi de celui de 300 manifestants irakiens. L’avion E-11 A était en effet le commandement mobile de la CIA pour Micheal D’Andrea, la plateforme d’espionnage la plus avancée en Amérique et le centre de commandement mobile avec les équipements et les documents qui sont maintenant entre les mains d’ennemis ».