L’Association médicale sud-africaine affirme que le variant Omicron provoque une « maladie bénigne »

JOHANNESBURG (Reuters) – Le nouveau variant Omicron du covid entraîne une maladie bénigne, sans syndromes importants, a déclaré samedi à Sputnik Angelique Coetzee, présidente de l’Association médicale sud-africaine. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a identifié vendredi la nouvelle souche sud-africaine comme préoccupante, car elle serait porteuse d’un nombre élevé de mutations — 32 —, ce qui la rend peut-être plus transmissible et dangereuse. L’OMS l’a surnommé Omicron, la 15e lettre de l’alphabet grec.

« Il présente une maladie bénigne avec des symptômes tels que des muscles endoloris et une fatigue pendant un jour ou deux, pendant lesquels on ne se sent pas bien. Jusqu’à présent, nous avons détecté que les personnes infectées ne souffrent pas de perte de goût ou d’odorat. Elles peuvent avoir une légère toux. Parmi les personnes infectées, certaines sont actuellement traitées à domicile », a déclaré Angelique Coetzee

La responsable a noté que les hôpitaux n’ont pas été surchargés par les patients Omicron et que la nouvelle souche n’a pas été détectée chez les personnes vaccinées. La situation pourrait être différente pour les personnes non vaccinées.

« Oui, c’est transmissible, mais pour l’instant, en tant que médecins, nous ne savons pas pourquoi tant de battage médiatique est suscité, alors que nous l’examinons toujours. Nous ne le saurons qu’après deux à trois semaines, car il y a des patients admis et ce sont des jeunes de quarante ans et moins », a ajouté le Dr Coetzee.

La présidente de l’association a également critiqué la décision de certains pays d’interdire les vols en provenance d’Afrique du Sud. C’est prématuré, car il n’y a pas suffisamment d’informations sur la dangerosité. À la suite des rapports sur le nouveau variant, les États-Unis, l’Union européenne, le Canada, Israël, l’Australie et d’autres pays ont restreint les voyages en provenance de plusieurs pays d’Afrique australe en raison de problèmes sanitaires.

Article original : South African medical association says Omicron variant causes ‘mild disease’

Traduction Le Média en 4-4-2

Le Pr Toubiana balance une bombe sur la réalité des chiffres du COVID en France

Novak Djokovic ne participera « probablement pas » au premier Grand Chelem en raison de l’obligation vaccinale