«Le confinement a tué mon père», déclare Elie Semoun en colère

Élie Semoun a fait part de son indignation à propos des mesures sanitaires édictées par le gouvernement, notamment concernant les Ehpad. L’humoriste critique les limitations des visites auprès des personnages âgées, faisant allusion au décès de son père. Ce n’est pas la première personnalité du show-biz à formuler de telle critiques.

Sur les réseaux sociaux, l’humoriste Élie Semoun a critiqué le renforcement de mesures sanitaires pour lutter contre le Covid-19.Il dénonce en particulier la restriction des visites dans les Ehpad, qui porte selon lui préjudice aux pensionnaires.

L’humoriste cite l’exemple de son père, atteint de la maladie d’Alzheimer, pour qui cette situation a été difficile à supporter. Élie Semoun affirme que l’arrêt des visites a «accéléré son déclin», et soupçonne le confinement d’avoir finalement «tué [son] père».

Face à un virus qui détruit «notre économie, notre chère culture, nos rapports sociaux et nos parents», l’humoriste appelle à ne pas laisser «nos anciens» dans la solitude.

«C’est quasi criminel d’empêcher nos anciens d’être entouré de l’amour de leurs proches. Parce qu’un “Je t’aime”, un baiser, un geste valent mieux que la solitude dans laquelle nous plonge la peur de ce virus […]», explique-t-il dans son message posté sur les réseaux sociaux.

https://www.instagram.com/p/CFgp02uKqYB/

Bientôt dans votre ville : La réponse totalitaire de l’Australie au Covid crée un précédent pour tout dictateur en devenir

Portée disparue depuis samedi à Villefontaine, Victorine 18 ans vient d’être retrouvée morte