Le conseil de surveillance de Facebook a décidé mercredi de maintenir la décision prise par le groupe d’interdire à l’ancien président américain Donald Trump de revenir sur Facebook et Instagram.

Le conseil a déclaré une suspension indéfinie du compte de Trump était inapproprié et la société a six mois pour imposer de nouvelles sanctions.

« Toutefois, il n’était pas approprié pour Facebook d’imposer la peine indéterminée et sans norme de suspension pour une durée indéterminée », a déclaré le conseil dans un communiqué expliquant sa décision.

« Les sanctions normales de Facebook comprennent la suppression du contenu en violation, l’imposition d’une période de suspension limitée dans le temps ou la désactivation permanente de la page et du compte. »

Trump, pour sa part, semble déjà préparer son avenir sur des alternatives aux principaux sites de médias sociaux. Mardi, Trump a lancé sa propre page web qui lui permet de contourner les interdictions de Facebook et Twitter sur ses comptes. Le site, donaldjtrump.com/desk, a lancé avec une vidéo se déclarant un « phare de la liberté » et « un endroit pour parler librement et en toute sécurité ».

Source : New York Post