«Le convoi de la honte et de l’égoïsme» : le gouvernement étrille le «convoi de la liberté» (VIDEO)

Le secrétaire d’Etat chargé des Affaires européennes a vivement critiqué le mouvement opposé aux restrictions sanitaires, dont le nom est selon lui «à l’exact opposé de ce qu’il est» car leur projet serait de «bloquer la route et la vie des gens».

Dans une interview accordée à LCI le 9 février, le secrétaire d’Etat français chargé des Affaires européennes Clément Beaune a employé des mots sévères à l’encontre du «convoi de la liberté», mouvement d’opposants aux restrictions sanitaires anti-Covid. Certains Gilets jaunes soutiennent l’initiative, née des convois de camions qui organisent des blocages au Canada sous le même nom.

Clément Beaune s’est exprimé en ces termes : «Ne tordons pas les mots et la réalité : c’est pas le « convoi de la liberté » ce qu’on voit là. C’est le convoi de la honte et de l’égoïsme. C’est pas des patriotes, ce sont des irresponsables.»

«C’est l’énième épisode des antivax, manifestement, qui sont pour certains cas à l’évidence complotistes jusqu’au plus haut point, qui croient que le vaccin est un complot international, ou le virus, et que le vaccin est une réponse qui consiste à insérer des puces dans les bras des gens», a poursuivi le secrétaire d’Etat, avant de recommander de «ne pas accorder une importance excessive à un convoi qui se nomme à l’exact opposé de ce qu’il est». «C’est d’ailleurs un peu paradoxal de vouloir se prétendre pour la liberté, quand le projet c’est de bloquer la route et la vie des gens», a-t-il conclu.

Source

Macron aurait refusé un test PCR pour éviter que Poutine ne fasse une armée de clones

Face à Jean-Luc Mélenchon, Patrick Cohen revendique l’islamophobie mais ne veut pas de la judéophobie