Ancien bras droit de Martin Hirsch à l’Assistance publique des hôpitaux de Paris, François Crémieux prend la tête du CHU de Marseille. Il revient sur les relations de l’AP et de l’IHU.

(…)

Didier Raoult a-t-il, selon vous, toujours sa place à la tête de cet institut ?

François Crémieux : Je souhaite des relations saines et transparentes entre l’AP-HM et l’IHU autour des mêmes principes de « droit commun » qui s’appliquent à toute l’AP-HM.

Puisque ces sujets ont pu faire polémique, je serai attentif aux conditions de travail ou à la stratégie de l’institut, en ma qualité de directeur de l’AP-HM, membre fondateur et partenaire de l’IHU mais aussi en ma qualité de membre du conseil d’administration de l’IHU. Si cela devait être précisé, l’IHU ne bénéficie pas d’un droit d’exception dans aucun des domaines qui relèvent de ses missions.

Quid de Louis Fouché, anesthésiste réanimateur à la Conception devenue une figure des complotistes, antivaccins et antimasques sur les réseaux sociaux ?

La même règle s’applique. J’ai un désaccord clair avec Louis Fouché dont le discours sur les vaccins conduit à perturber la compréhension des enjeux de la vaccination de nos concitoyens, y compris de nos professionnels de l’AP-HM.

Nous avons lancé un appel à la vaccination des hospitaliers par des hospitaliers pour témoigner du fait que la prise de parole d’une personne, aussi médiatique soit-elle sur les réseaux sociaux, n’emporte pas la parole de l’AP-HM ni du plus grand nombre. Louis Fouché n’a, en aucun cas, à s’exprimer, à quel que titre que ce soit, au nom de l’AP-HM et j’y serai extrêmement vigilant.

Lire l’intégralité de l’article sur laprovence.com

À mettre en relation avec la récente déclaration de Raoult
sur la vaccination « systématique » ?