Le gouverneur démocrate de l’Etat de New York soupçonné d’avoir manipulé les chiffres du Covid-19


Les opposants du gouverneur démocrate de l’Etat de New York dénoncent une manipulation des chiffres concernant le nombre de décès liés au Covid-19 après la publication d’un rapport évoquant la dissimulation de certaines données.

Les opposants du gouverneur démocrate de l’Etat de New York, Andrew Cuomo, appellent à sa démission après la publication d’un rapport selon lequel son administration aurait sciemment dissimulé des données concernant les décès liés au Covid-19 dans les maisons de santé de son Etat, pendant le pic de la crise sanitaire.

Dernier rebondissement en date dans cette affaire : la position qu’a choisi d’adopter sa secrétaire, Melissa DeRosa, lors d’une récente conférence téléphonique avec des législateurs démocrates, dont CNN a révélé une retranscription partielle ce 13 février.

Selon elle, «l’administration a essentiellement « gelé » [la transmission de données] parce qu’elle n’était pas sûre des informations qu’elle allait transmettre au [département américain de la Justice], et qu’elle ne souhaitait pas que ce qui avait été dit aux législateurs en réponse aux enquêtes de la commission mixte de l’Etat soit utilisé contre elle de quelque manière que ce soit», rapporte une source citée par la télévision américaine.

Cette intervention suggèrerait donc que Cuomo et ses collaborateurs auraient dissimulé des chiffres liés au taux de mortalité du virus dans le but d’éviter des répercussions politiques si de telles données étaient tombées entre les mains de l’administration de Donald Trump, alors en campagne pour sa réélection.

Egalement citée par CNN, Melissa DeRosa a pour sa part plaidé la transparence dans le cadre des difficultés qu’a rencontrées son administration pour traiter les données de l’épidémie. «Nous avons été complets et transparents dans nos réponses au [département américain de la Justice], puis nous avons dû immédiatement concentrer nos ressources sur la deuxième vague et le déploiement du vaccin. Comme je l’ai dit lors d’un appel aux législateurs, nous n’avons pas pu répondre à leur demande aussi rapidement que quiconque l’aurait souhaité», a-t-elle  déclaré.

S’il n’est pas contraint à la démission, ces révélations risquent de peser lourd dans la campagne d’Andrew Cuomo en vue de sa réélection en 2022.

Source


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0

Lucien Cerise : « Nous allons entrer dans le royaume de la déglingue définitive et de l’effondrement systémique »

[VIDEO] Grosse altercation entre Martine Wonner et Olivier Véran à l’Assemblée nationale