in

Le Havre: une femme de 27 ans meurt poignardée par son conjoint

Une femme de 27 ans est morte ce lundi midi, poignardée par son concubin devant ses trois enfants mineurs, dans une rue du Havre, selon des sources policières consultées par l’AFP.

La victime, née en 1992, a été poignardée en face d’un supermarché, rue des Briquetiers au Havre, ce lundi à 13h15, selon les mêmes sources, confirmant une information de Paris-Normandie.

Son conjoit, né en 1982, a été interpellé peu après les faits. Le suspect et la victime sont tous les deux domiciliés dans l’agglomération havraise. L’enquête a été confiée aux policiers de la sûreté urbaine du Havre.

Le Havre

Elle avait porté plainte deux fois, en vain: une femme meurt sous les coups de couteau de son ex-conjoint en pleine rue

Le père de famille venait d’acheter des confiseries à ses trois jeunes enfants quand il s’est jeté sur son ex-femme qui passait devant le Leader Price de la rue des Briquetiers au Havre. Selon des témoignages recueillis sur place, l’homme de 37 ans l’a pris par les cheveux, avant de lui asséner plusieurs coups de couteau au niveau du cou. Devant leurs trois enfants âgés de 2, 4 et 6 ans.
La police est arrivée très rapidement pour interpeller le trentenaire de nationalité malienne, « assis par terre contre une voiture », selon un passant. Un témoin secouriste a pris en charge la victime de 27 ans, avant que les pompiers et une équipe du Smur n’interviennent. Malgré les tentatives de réanimation, la jeune femme est décédée sur place.
Une partie de la rue a été bouclée. Une tente a été installée, une bâche a été tendue pour protéger des regards le corps de la défunte et la scène de crime. Des proches de la victime ont commencé à venir au fur et à mesure. Un groupe d’une dizaine de femmes a fini par se rassembler à côté du supermarché. Pleurs, souffrance, mais aussi colère. « Il l’a eue ! Il l’a eue ! », lâche l’une d’entre elles, assise sur le trottoir avec deux autres femmes. « En août, elle s’était jetée par la fenêtre pour échapper à des coups de couteau qu’il voulait lui donner. Juste avant, il lui avait mis un sac poubelle sur la tête pour l’étouffer. Et tout ça devant leurs enfants ». Selon une source judiciaire, la jeune femme avait déposé plainte pour ces faits, mais elle a été classée sans suite par le parquet.