Le Japon a suspendu un million de doses supplémentaires du vaccin contre le COVID-19 de Moderna après le décès de deux personnes inoculées avec les lots concernés et la découverte de nouvelles fioles et seringues contaminées.

Le gouvernement japonais a découvert la contamination au cours du week-end dans un lot du vaccin Moderna Covid dans la préfecture de Gunma, près de Tokyo, ce qui a obligé les autorités à suspendre temporairement l’utilisation des vaccins.

La décision de suspendre un total de 2,6 millions de doses de vaccins Moderna intervient après l’interruption de 1,63 million d’injections la semaine dernière à la suite de la découverte de contaminants dans certains flacons d’un lot expédié à plus de 860 centres de vaccination dans le pays.

Bien que la source de la contamination n’ait pas été confirmée, Moderna et la société pharmaceutique Rovi, qui fabrique les vaccins Moderna, ont déclaré qu’elle pourrait être due à un défaut de fabrication sur l’une des lignes de production.

Le ministère de la santé du pays a confirmé que deux personnes qui avaient été vaccinées à l’aide de doses provenant de ce lot sont décédées. Toutefois, la cause du décès dans les deux cas est en cours d’investigation et les responsables affirment qu’aucun problème de sécurité n’a encore été identifié. Dans une déclaration, Moderna et le distributeur japonais Takeda ont affirmé que “nous n’avons aucune preuve que ces décès sont causés par le vaccin Moderna COVID-19.”

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici