in

Ce milliardaire a l’intention d’acheter 15% de la planète pour la protéger !

En avril, alors que plus d’un milliard de dollars avaient été donnés pour la restauration de la cathédrale Notre-Dame, de nombreuses personnes se demandaient pourquoi des sommes aussi importantes n’étaient pas disponibles pour des problèmes plus urgents comme les SDF ou l’environnement.

En octobre dernier, le philanthrope milliardaire Hansjörg Wyss, PDG de la Fondation Wyss, s’est engagé à verser un milliard de dollars aux efforts de conservation de l’environnement au cours des dix prochaines années.

Dans un article paru dans le New York Times, Wyss a annoncé un plan incroyable pour acheter de grandes parcelles de terrain dans le monde entier et les transformer en parcs qui seront ouverts au public.

«C’est l’idée selon laquelle il est préférable de conserver les terres et les eaux sauvages sous la forme de parcs nationaux publics, de refuges pour la faune et de réserves marines, toujours ouverts à l’exploration. C’est dans ma jeunesse qui m’a profondément influencé cette idée .», a déclaré Wyss.

«Chacun de nous – citoyens, philanthropes, entreprises et dirigeants gouvernementaux – devrait être troublé par l’énorme fossé qui sépare le peu de protection de notre monde naturel par rapport à ce qu’elle devrait être. C’est un fossé que nous devons réduire de toute urgence avant que notre empreinte humaine ne consume les derniers sites sauvages de la planète », at-il ajouté.

Wyss espère que sa contribution permettra de protéger 30% de la planète d’ici 2030.

Selon Business Insider, Wyss a déjà donné plus de 66 millions de dollars à au moins neuf organisations différentes dans les deux mois qui ont suivi son engagement. Ces bénéficiaires sont  : Les Premières nations Deh Cho du Canada, qui ont reçu 750 000 $ , Aves Argentinas, le plus ancien groupe de conservation en Argentine, a reçu 9,5 millions de dollars avec l’idée de créer un parc national de 1,5 million d’acres et enfin, 22 millions $ ont été versés à la Fundación Flora y Fauna, afin de construire un parc national de 178 000 acres dans la province de Tucumán en Argentine.

Source : themindunleashed / Traduction : lesmoutonsrebelles