Le moment arrive où l’OTAN ne pourra plus dissimuler la catastrophe

« Le moment arrive où l’OTAN ne pourra plus dissimuler la catastrophe, c’est un désastre ».

« Les Russes n’ont pas grand-chose à faire et ils ne le font pas pour le moment », analyse le colonel à la retraite de l’armée américaine Douglas MacGregor.

« La grande majorité de leurs forces se préparent pour l’offensive qui sera lancée quand le commandant du théâtre militaire décidera que c’est le bon moment. Il attend une amélioration de la météo et que le sol gèle. Il attend que tous les réservistes soient pleinement intégrés ».

L’armée de Kiev perd, « elle perd des milliers de soldats. Les Russes, quant à eux, ont très peu de victimes », poursuit-il, évoquant un « rapport de 1 pour 8 ou 1 pour 10 ».

Et de conclure : « Nous allons arriver à un moment où nous ne pourrons plus dissimuler la catastrophe sur le terrain en Ukraine ».

Viareseauinternational