Le pape a qualifié de « terrorisme » le meurtre par Tsahal d’une mère et de sa fille dans une église de Gaza

Le pape François a de nouveau laissé entendre dimanche qu’Israël utilisait des méthodes s’apparentant à du « terrorisme » à Gaza, déplorant la mort de deux chrétiennes réfugiées dans un complexe religieux attaqué par Tsahal.

Le pape  a fait référence à une déclaration du Patriarcat latin de Jérusalem, l’autorité catholique en Terre Sainte, selon lequel un « tireur d’élite » des Forces de défense israéliennes (FDI) a tué  deux femmes, une mère et sa fille, alors qu’elles se dirigeaient vers un couvent de religieuses situé dans l’enceinte de la paroisse de la Sainte Famille.

Selon le Patriarcat, sept autres personnes ont été blessées par balle alors qu’elles tentaient d’en protéger d’autres.

« Je continue de recevoir des nouvelles très graves et douloureuses de Gaza », a déclaré le pape François. « Des civils non armés sont la cible de bombardements et de tirs. Et cela s’est produit à l’intérieur même du complexe paroissial de la Sainte Famille, où il n’y a pas de terroristes, mais des familles, des enfants, des personnes malades ou handicapées, des religieuses. »

« Certains diraient : « C’est la guerre. C’est le terrorisme ». Oui, c’est la guerre. C’est le terrorisme », a-t-il ajouté.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les nouvelles prédictions de Jacques Attali… qui a accès à la feuille de route !

Selon Élie Chouraoui, l’armée israélienne : «C’est un peuple qui n’aime pas tuer»