in

Le Parlement Turc valide l’intervention militaire en Libye

Ce 2 janvier, le parlement turc a approuvé une motion permettant au président Recep Tayyip Erdogan d’envoyer des militaires en Libye afin de soutenir le Gouvernement d’union nationale en conflit avec le Maréchal Haftar, homme fort de l’est libyen.

La probabilité d’une intervention militaire turque en Libye grandit : ce 2 janvier, les députés turcs ont adopté à une grande majorité (325 pour et 184 contre) une motion permettant au chef de l’Etat turc Recep Erdogan de procéder à l’envoi de militaires pour soutenir le Gouvernement d’union nationale (GNA) face aux forces de l’homme fort de l’est libyen Khalifa Haftar. Selon le président de l’Assemblée nationale turque, Mustafa Sentop, le texte est valable pendant un an.

Le vote au parlement turc intervient une semaine après la déclaration de Recep Tayyip Erdogan exprimant son souhait de répondre favorablement à la demande du président du Gouvernement d’union nationale (GNA) Fayez al-Sarraj : «Nous soutiendrons par tous les moyens le gouvernement de Tripoli, qui résiste contre un général putschiste soutenu par des pays arabes et européens», avait-il notamment déclaré, en référence au maréchal Haftar.

Le Parlement turc avait déjà approuvé le 21 décembre un accord de coopération militaire et sécuritaire signé avec le GNA le 27 novembre lors d’une visite à Istanbul de son chef Fayez el-Sarraj. L’accord permet aux deux parties d’envoyer dans l’un et l’autre pays du personnel militaire et policier pour des missions d’entraînement et d’éducation, selon les responsables turcs.

Lire aussi :

« Si Tripoli tombe Tunis et Alger tomberont aussi », d’après le ministre libyen de l’intérieur

Guerre en Libye: l’armée algérienne est prête à faire face «à n’importe quel danger»