in

Le patron de Huawei officialise l’arrivée de son propre système d’exploitation

C’était un secret de polichinelle, c’est désormais confirmé par le grand patron de Huawei. Richard Yu a annoncé ce 23 mai sur CNBC que la marque est bel et bien prête à lancer son propre système d’exploitation, son OS maison dès l’automne en Chine et début 2020 en Europe.

Huawei

Huawei doit réagir rapidement à l’interdiction qui lui a été imposée par Googled’utiliser Android et d’accéder aux différents services en ligne de la marque, ainsi qu’au Play Store. On sait depuis quelque temps déjà que le constructeur préparait un système d’exploitation mobile alternatif si jamais les relations venaient à se dégrader avec ses partenaires américains

Un projet dans les cartons depuis de nombreuses année

Selon le portail financier chinois Cajing, le PDG de Huawei Richard Yu a déclaré dans une conversation privée sur la messagerie WeChat que cet OS pourrait être lancé au plus tôt dès cet automne, mais indique également qu’il pourrait être finalisé au printemps 2020 si jamais le développement venait à prendre du retard.

Le système mobile, qui aurait pour nom de code « HonMeng OS » en interne, serait en préparation depuis 2012. Cet OS aurait l’avantage d’être compatible avec toutes les catégories d’appareils comme les smartphones, les tablettes, les ordinateurs portables, mais également les téléviseurs les montres connectées ainsi que les voitures.

Richard Yu aurait également ajouté que « Hongmeng » serait capable d’exécuter toutes les applications Android nativement ainsi que les applications Web. Toujours selon lui, les développeurs qui recompilent leurs applications Android pour l’OS de Huawei pourraient obtenir un gain de performances de 60 %. L’implémentation d’un micro-noyau aurait été évoquée, ce qui confirmerait une nouvelle fois qu’il s’agit bien d’un tout nouveau système d’exploitation.

Huawei a encore du travail avec les développeurs tier

The Information a lui aussi donné de nouveaux détails dans la foulée et appelle à la prudence quant à une fenêtre de lancement précise de l’OS Huawei. Les efforts du constructeur seraient « loin d’être prêts » et si Huawei a bien en tête un lancement sur de multiples plateformes, le marché chinois serait privilégié par la marque dans un premier temps.

Huawei serait obligé de créer son propre écosystème et de faire en sorte que les développeurs créent de nouvelles applications pour cet OS. Ce travail de collaboration avec les éditeurs pourrait prendre un certain temps avant d’obtenir un produit fini et complet qui pourrait rivaliser avec ce que propose Android aujourd’hui.

Avatar

Written by Lerebelle

Lerebelle est un auteur indépendant, qui essaie d'apporter les infos les plus intéressantes de la semaine , mais qui souhaite aussi garder son anonymat .
Merci pour votre soutien !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les Etats-Unis ont été en guerre 222 des 239 années de leur existence

Gilets jaunes blessés : “Ce n’est pas parce qu’une main a été arrachée que la violence est illégale”, dit Laurent Nuñez