Emmanuel Macron parle souvent de sa grand-mère maternelle, qu’il appelait Manette, mais rarement de son père. Et il le lui rend bien. Depuis son arrivée au pouvoir en 2017, Jean-Michel Macron n’avait pas pris la parole. C’est désormais chose faite […].

Pourtant, il n’est pas simple à convaincre. Brigitte Macron le décrit comme « intello et féru de lettres anciennes ». À la demande de la mère d’Emmanuel Macron, il serait intervenu auprès d’elle pour essayer de mettre un terme à leur relation, qui a toujours fait beaucoup parler à cause de leur différence d’âge.

Mais c’est la raison de l’amour et de la conviction qui l’emportera. « Emmanuel est capable de tirer de chacun ce qui peut lui rendre service à lui… », analyse dans Le Monde le père du chef de l’État. Il décrit le plus connu de ses trois enfants comme « un grand acteur, un séducteur ». « C’est utile en politique », reconnaît-il. Quelques compliments bons à prendre quand on sait que Jean-Michel Macron n’est pas très fan de l’époque actuelle dont il dénonce le « narcissime ».

Le Monde indique que la liste des choses qui l’agacent est longue : la « médiocrité » de la politique locale, le « conservatisme » des hommes politiques ou encore la presse people. Tout en s’excusant d’être aussi « méchant », il indique que c’est le « problème » d’Emmanuel, pas le sien s’il fait le choix de s’exposer parfois dans les magazines avec son épouse. […]

Lire l’intégralité de l’article sur gala.fr