in

Le préfet de Paris estime que « Les patients en réanimation sont ceux qui n’ont pas respecté le confinement » [VIDEO]

C’est une phrase qui fait polémique depuis plusieurs heures. Ce matin, le préfet de police de Paris Didier Lallement était en déplacement porte d’Orléans à Paris dans le cadre d’une opération de police visant à empêcher les départs à quelques heures du début des vacances.

« Pas besoin d’être sanctionné pour comprendre que ceux qui sont aujourd’hui hospitalisés, ceux qu’on trouve dans les réanimations, sont ceux qui au début du confinement ne l’ont pas respecté. Il y a une corrélation très simple« , a-t-il déclaré.

Et d’ajouter : « Vous ne respectez pas le confinement, vous êtes verbalisé et vous vous mettez en danger car on risque de vous retrouver en réanimation. On risque de retrouver vos proches en réanimation. Donc ce n’est pas un jeu vidéo ».

Très vite, plusieurs spécialistes ont réagi vivement aux propos polémiques. Interrogé par Le Parisien, Jean-Daniel Lelièvre, épidémiologiste à l’Institut Mondor de recherche biomédicale, les juge « inadmissible ».

De son côté, Stéphane Gayet, infectiologue et hygiéniste au CHRU de Strasbourg, déclare que « les modes de contamination sont suffisamment variés et complexes pour qu’on ne puisse pas dire cela. Pour l’affirmer, il faudrait, a minima, une enquête. Là, c’est dur à entendre car cela ne repose que sur des probabilités ».

L’entourage du ministre de l’Intérieur Christophe Castaner explique à nos confrères que « ce propos du préfet de police est inexact ».

Face à la polémique, ce midi, Didier Lallement s’est exprimé dans un communiqué pour les « rectifier »:

« Son intention n’était pas d’établir un lien direct entre le non-respect des consignes sanitaires et la présence de malades en réanimation », ajoute la préfecture de police de Paris en précisant qu’il s’agissait « de rappeler la nécessité d’une stricte application du confinement dans cette période, pour la protection de la santé de chacun ».

One Comment

  1. Foutaise… le mec dit « les gens en réa, ce sont ceux qui n’ont pas respecté le confinement ! » et après il dit « euuh mon intention n’est pas de faire de lien entre les gens en réa et ceux qui n’ont pas respecté le confinement ».

    Mais qu’il chope le virus, qu’il soit admis en réa et là on se marrera bien !