in

Le président de la Tchétchènie a défendu la communauté tchétchène française après les actes de violences

Le président de la Tchétchènie, Ramzan Kadyrov, a défendu la communauté tchétchène française après les actes de violences commis à Dijon.

« C’est mon opinion personnelle : je pense que les actes des Tchétchènes ont été corrects! », a écrit le dirigeant sur son compte Telegram.

Il a argué que les membres de la communauté tchétchène avaient agi de cette manière puisque « les autorités locales n’ont pas pu mettre de l’ordre » elles-mêmes.

Ces membres de la communauté tchétchène étaient intervenu en représailles pour venger l’agression d’un jeune par, selon eux, des habitants du quartier des Grésilles.

Jeudi, six Tchétchènes ont été interpellés dans plusieurs villes de France dans le cadre de l’enquête sur ces violences.

[VIDÉO] Dijon : fusillades, voiture folle, les images chocs des violents affrontements entre Tchétchènes et dealers

[VIDEOS] Dijon : des tirs en l’air à la kalashnikov cet après midi « en attendant les Tchétchènes »